mlk,ml
Question des internautes

Prix de l’essence en France : un niveau modéré à l’échelle de l’Europe

Temps de lecture : 9 minutes

Une internaute nous a demandé où se situait le prix des carburants automobiles à la pompe en France par rapport aux autres pays européens et comment ils avaient évolué au cours des dernières années. Cela s’inscrit dans le débat sur la hausse du prix des carburants et de sa taxation. Voici notre analyse.

Le prix des carburants est relativement faible en France

Globalement, l’effort financier pour obtenir 1000 litres de carburants à la pompe est moins important pour les consommateurs des pays riches de l’Union européenne (UE). Cela s’explique conjointement par la fixation du prix du pétrole qui se fait sur les marchés internationaux et le niveau de richesse des pays. Le nombre de pays pétroliers étant faible et la demande mondiale importante, le prix du pétrole s’impose aux pays acheteurs représentant un coût relativement plus élevé pour les pays dont le pouvoir d’achat est plus faible.

Les écarts de pouvoir d’achat entre les pays européens pris en compte, il faut débourser en moyenne 1668 euros PPA pour acquérir 1000 litres de super 95 à la pompe (Graphique 1 Partie A). Cependant, la situation est très différente d’un pays à l’autre : il faut dépenser 2,4 fois plus d’argent en Roumanie, pays le moins cher, qu’au Luxembourg, pays le moins onéreux, pour la même quantité de super 95 à la pompe. Avec un prix s’élevant à 1375 euros PPA, le super 95 apparaît relativement bon marché en France et se situe entre l’Irlande (1333 euros PPA) et l’Allemagne (1384 euros PPA).

De la même manière, il faut dépenser 1291 euros PPA en France pour obtenir 1000 litres de gasoil, alors que la moyenne est de 1568 euros PPA à l’échelle de l’UE (Graphique 1 Partie B). La France est une nouvelle fois un pays bon marché où le prix du gasoil est relativement proche de celui appliqué en en Allemagne (1209 euros PPA), aux Pays-Bas (1217 euros PPA), en Belgique (1298 euros PPA) et en Espagne (1345 euros PPA).

L’écart de prix entre le gasoil et le super 95 est relativement faible en France puisqu’il s’établit à 84 euros PPA en faveur du gasoil, contre 100 euros PPA pour la moyenne européenne. Ce schéma se retrouve dans l’ensemble des pays européens à l’exception notable de la Belgique, de Chypre, de la Hongrie, de la Roumanie et du Royaume-Uni où le gasoil coûte plus cher. C’est au Portugal et aux Pays-Bas que l’écart est le plus élevé avec un surcoût pour le super 95 supérieur à 285 euros PPA pour 1000 litres de carburant.

Si les écarts de taxation entre pays apparaissent élevés, ils doivent être mis en parallèle avec les prix des carburants avant impôt et les marges de manœuvre des pays pour lever l’impôt. Les pays dont le pouvoir d’achat est plus faible payent un coût relativement plus élevé pour acquérir du pétrole faisant augmenter le prix des carburants pour les consommateurs et laissant peu de place aux États pour taxer ce bien. À l’inverse, les pays riches peuvent se permettre d’avoir un niveau de taxation plus important sans que cela entraîne un prix des carburants excessif.

La France s’inscrit dans ce dernier cas puisque le niveau de taxation y est parmi les plus élevés d’Europe (61,4 % pour le super 95 et 58,6 % le gasoil, contre respectivement 56,4 % et 51,2 % pour la moyenne européenne) et que le prix à la pompe des carburants reste modéré. Le France se positionne en 3ème position pour les taxes sur le gasoil derrière l’Italie (59,0%) et le Royaume-Uni (60,2%) et en 6ème position pour celles sur le super 95 après le Royaume-Uni (61,5 %), la Finlande (62,0 %), la Grèce (62,7 %), l’Italie (62.7 %) et les Pays-Bas (63,9 %).

Graphique 1: En Europe, le prix de 1000 litres d’essence coûte en moyenne 1500 euros PPA

Partie A : Prix pour 1000 litres de super 95, semaine du 27/08/2018

Partie B : Prix pour 1000 litres de gasoil, semaine du 27/08/2018

Note : Europe 28 correspond à la moyenne arithmétique simple. Les prix ont été ajustés par les PPA 2015 puis déflatés par l’indice des prix à la consommation harmonisé.
Lecture : Durant la semaine du 27/08/2018 en France, 1000 litres de super 95 coûtaient 1375 euros PPA. Le montant des taxes collectées représentait 61% du prix total.
Source : European DataLab d’après Weekly Oil Bulletin de la Commission européenne et Eurostat [prc_hicp_midx] et [prc_ppp_ind] (consulté le 11/11/2018).

Une augmentation limitée du prix par rapport à son évolution historique

Le prix des carburants en Europe a connu de fortes variations en alternant des périodes d’appréciation et de dépréciation. Le graphique 2 montre, pour quelques semaines entre 2005 et 2018, le prix de 1000 litres de carburant en euros PPA constant, c’est-à-dire une fois l’inflation prise en compte. Déflater les cours du super 95 et du gasoil permet d’exprimer leur prix dans une monnaie dont la valeur est constante sur la période étudiée. Cette approche est nécessaire pour comparer les prix à travers le temps en effaçant les variations qui seraient dues à l’inflation.

Le prix payé à la pompe en août 2018 pour du super 95 n’apparaît pas exceptionnel au regard de son évolution historique (Graphique 2 Partie A). Pour l’ensemble des pays européens, le prix du super 95 durant la semaine du 27/08/2018 se situe entre ceux de la semaine du 16/04/2012 et de la semaine du 05/01/2009. Ces deux dernières semaines ont enregistré respectivement les records historiques à la hausse et à la baisse du prix des carburants sur la période étudiée, soit de janvier 2005 à août 2018. Il faut noter toutefois la situation de la Suède qui se démarque des autres pays européens, puisque les prix enregistrés en août 2018 sont proches de ceux d’avril 2012.

Les résultats observés pour le gasoil sont proches de ceux du super 95. Les prix affichés en août 2018 se situent entre ceux du creux de janvier 2009 et du pic d’avril 2012 (Graphique 2 Partie B). Cependant, la France fait figure d’exception avec la Suède et Chypre, car le prix du gasoil en août 2018 est quasi identique à celui enregistré lors en avril 2014 : il fallait débourser 1291 euros PPA la semaine du 27/08/2018 en France, contre 1352 euros PPA celle du 16/04/2018.

Graphique 2: Un prix des carburants en dessous de son record historique

Partie A : Prix pour 1000 litres de super 95, pour quelques semaines

Partie B : Prix pour 1000 litres de gasoil, pour quelques semaines

Note : Les prix ont été ajustés par les PPA 2015 puis déflatés par l’indice des prix à la consommation harmonisé.
Lecture : En France, le prix pour 1000 litres de super 95 coûtait 1107 euros PPA la semaine du 03/01/2005, 1056 euros PPA celle du 05/01/2009, 1569 euros PPA celle du 16/04/2012 et 1375 celle du 27/08/2018.
Source : European DataLab d’après Weekly Oil Bulletin de la Commission européenne et Eurostat [prc_hicp_midx] et [prc_ppp_ind] (consulté le 11/11/2018).

Une hausse qui s’explique surtout par le prix des carburants avant taxe

Les prix des carburants et leur évolution résultent de plusieurs étapes durant lesquelles différents acteurs interagissent. Si le prix avant taxe des carburants est le principal facteur explicatif de l’évolution des prix, cela peut provenir soit des cours internationaux du pétrole brut, soit du taux de change entre le dollar et la monnaie nationale, ou encore du prix de vente des carburants par les compagnies pétrolières. Ces dernières peuvent décider d’adapter leur prix de vente afin de faire face à une évolution du coût de raffinage ou de distribution des carburants dans les stations essence, mais aussi dans l’optique d’ajuster leur marge. Au contraire, si les prix évoluent principalement à cause du montant des taxes, c’est alors l’État qui est responsable.

Entre janvier 2005 et août 2018, le prix du super 95 a augmenté en moyenne de 20,0 % au sein des pays européens (Graphique 3 Partie A). Cette évolution s’explique pour 15,5 points de pourcentage (pp.) par la hausse du prix du super 95 avant taxes et pour 4,5 pp. par le montant des taxes. Neuf pays européens ont décidé de réduire le montant des taxes sur le super 95 afin de limiter l’effet de la hausse du prix avant taxes (République tchèque, Belgique, Luxembourg, Hongrie, Autriche, Allemagne, Pologne, Finlande et Royaume-Uni). À l’inverse, la Grèce a augmenté drastiquement ses taxes sur le super 95 (57,2 pp.) pour faire face aux difficultés budgétaires qu’elle a rencontrées suite à la crise économique de 2008. En France, l’augmentation du prix du super 95 est due presque exclusivement au prix avant taxes : sur une hausse globale de 24,2 %, 22,4 pp. s’expliquent par le prix avant taxes et 1,8 pp. par le montant des taxes.

Le prix du gasoil a augmenté en moyenne de 18,1 % sur la période considérée, soit 1,9 pp. de moins que pour le super 95 (Graphique 3 Partie B). Cette augmentation est due à la fois au prix avant taxes (11,6 pp.) et, dans une moindre mesure, au montant des taxes (6,5 pp.). Cette fois-ci, seuls cinq pays ont diminué le montant de leurs taxes : République tchèque, Allemagne, Hongrie, Slovaquie et Royaume-Uni. En France, l’augmentation du prix avant taxes et le montant des taxes ont contribué de manière proche à l’augmentation globale du prix du gasoil (13,6 pp. pour le montant des taxes et 14,6 pp. pour le prix avant taxes).

Graphique 3: Le prix avant taxes, principal facteur de la hausse des carburants

Partie A: Évolution et contribution au prix du super 95 entre la semaine du 03/01/2005 et du 27/08/2018

Partie B : Évolution et contribution au prix du gasoil entre la semaine du 03/01/2005 et du 27/08/2018

Note : Europe 25 correspond à la moyenne arithmétique simple. Les prix ont été ajustés par les PPA puis déflatés par l’indice des prix à la consommation harmonisé.
Lecture : En France, le prix pour 1000 litres de super 95 a augmenté de 24,2 % entre la semaine du 03/01/2005 et du 27/08/2018. L’augmentation du prix du super 95 avant taxe contribue pour 22,4 points de pourcentage et le montant des taxes pour 1,8 points de pourcentage.
European DataLab d’après Weekly Oil Bulletin de la Commission européenne et Eurostat [prc_hicp_midx] et [prc_ppp_ind] (consulté le 11/11/2018).

Rapporté au niveau de vie des ménages, le prix des carburants est resté stable en France

L’augmentation du prix des carburants pose la question de son poids dans le revenu des ménages et d’une possible exclusion des personnes les plus modestes. L’achat de carburant est une dépense contrainte pour un certain nombre de ménages qui n’ont pas d’alternative à l’automobile pour se déplacer.

Le poids du prix de 1000 litres de super 95 dans le niveau de vie des ménages français est resté stable entre janvier 2005 et décembre 2017 (Graphique 4 Partie A). Pour la sélection de pays retenu, le prix de 1000 litres de super 95 pèse en moyenne deux fois plus lourd pour le premier décile que le 5ème décile. Comparé au 9ème décile, le poids du super 95 est 3 (France) à 5 (Espagne) fois plus important pour le 1er décile. À l’instar de l’Allemagne et du Royaume-Uni, la France se caractérise par un poids du super 95 stable dans le temps, quel que soit le niveau de vie étudié. Le coût pour 1000 litres de super 95 représente 11,5 % du niveau de vie du 1er décile, 6,4 % pour le 5ème décile et 3,4 % pour le 9ème décile. À l’opposé, l’Espagne et l’Italie ont vu le poids du prix du super 95 augmenter, en particulier pour les déciles les plus modestes qui ont été fortement impactés par la crise économique de 2008.

Le poids du gasoil dans le niveau de vie de ménages connaît une évolution similaire à celui du super 95 (Graphique 4 Partie B) : il est resté stable et relativement faible en France, en Allemagne et au Royaume-Uni, alors qu’il a progressé en Italie et en Espagne. À l’image du super 95, c’est en France que l’écart de poids du gasoil entre les différents niveaux de vie est le plus faible.

Graphique 4 : Le prix des carburants pèse plus lourd pour les personnes modestes

Partie A : Part du prix de 1000 litres de super 95 dans le niveau de vie de quelques déciles

Partie B : Part du prix de 1000 litres de gasoil pour quelques déciles de niveau de vie

Lecture : La semaine du 18/12/2017 en France, le coût de 1000 litres de super 95 représentait 11,5 % du niveau de vie du 1er décile, 6,4 % pour le 5ème décile et 3,4 % pour le 9ème décile.
Source : European DataLab d’après Weekly Oil Bulletin de la Commission européenne et Eurostat [ilc_di01] (consulté le 11/11/2018).
 

Si vous aussi vous souhaitez nous poser une question, c’est ici !

 

Pour aller plus loin :

 

Téléchargez les graphiques, les données, l’article au format PDF et le programme statistique :