mlk,ml

courbe de Lorenz

La courbe de Lorenz est la représentation graphique de la distribution d’une série statistique (par exemple, les revenus ou le patrimoine) au sein de la population. Inventée par l’économiste américain Max O. Lorenz en 1905, la courbe de Lorenz est largement utilisée pour représenter l’inégale répartition d’une variable au sein d’une société.

La courbe de Lorenz se construit en représentant la fonction de répartition qui associe à chaque quantile (quartile, quintile, décile ou percentile) la part de richesse détenue par celui-ci. Autrement dit, elle représente la part Y d’une variable détenue par une fraction X de la population.

La courbe bleue du graphique ci-dessous représente la courbe de Lorenz pour la distribution du revenu équivalent en France en 2017. D’après cette courbe, 20 % des personnes les plus modestes détiennent 8,8 % de l’ensemble des revenus équivalents. Au contraire, les 10 % des personnes les plus riches possèdent 24,4 % de l’ensemble des revenus équivalents. Cela revient à dire que les 90 % des personnes les plus modestes détiennent 75,6 % des revenus équivalents.

La droite noire est la bissectrice et sert de repère en indiquant une situation où l’ensemble des revenus seraient égalitairement répartis au sein de la population. Autrement dit, les 10 % des personnes les plus modestes auraient 10 % de l’ensemble des revenus équivalents, les 20 % des plus modestes détiendraient 20 % de l’ensemble des revenus équivalents et ainsi de suite. Ainsi, plus la courbe de Lorenz s’écarte de la bissectrice, plus les inégalités au sein de la population sont fortes. La courbe de Lorenz sert également dans le calcul du coefficient de Gini afin de mesurer le niveau d’inégalités au sein d’une société.

Graphique : répartition du revenu équivalent en France, 2017

Source : European DataLab, Eurostat [ilc_di01], consulté le 05/02/2019

« Back to Glossary Index